5 films que j’ai produit dans le cadre du Fresnoy, à voir ce dimanche dans l’auditorium de La bibliothèque Nationale de France, lors du week-end de tables rondes, de rencontres et de projections d’un ensemble inédit de films du Fresnoy présentés sur grand écran en inauguration de l’exposition « Le Fresnoy, mémoire de l’imagination ».

Voilà l’enchaînement, de Claire Denis (30 min, 2014)
Claire Denis (1946 à Paris), était artiste professeur invité en 2012-2013 au Fresnoy. « Filmer les mots de Christine Angot, des mots qui disent ce que nous oblitérons. Je dis cela, oblitérer, peut-être qu’il y aurait un mot meilleur pour exprimer cet enchainement inévitable que pressent sans doute l’homme noir. Ce piège. » (Claire Denis, Gaîté lyrique, 2014)

Cees, de Viola Groenhart (vidéo HD, 15 min, 2010)
Viola Groenhart (1981 au Pays-Bas), était artiste-étudiante au Fresnoy et faisait partie de la promotion Pina Bausch.
Cees est un docu-fiction de courte durée tourné pendant les quelques mois que j’ai passés avec mon grand-père. […] J’ai passé de longues heures à filmer son corps pendant son repos. D’une certaine façon, ce sont les petites contractions des muscles situés sous la peau quasi transparente de la plante de ses pieds qui m’ont touchée le plus. J’y ai vu à la fois le signe d’une envie de vivre immensément puissante, intarissable et obstinée, et l’inexorabilité du temps qui passe. […] Cees évoque le désir de retrouver la curiosité, l’intimité, la proximité et l’humanité perdues. (Viola Groenhart, Panorama 12, Le Fresnoy, 2010)

Naufrage, de Clorinde Durand (vidéo HD, 6 min, 2008)
Clorinde Durand (1984 à Ollioules), promotion Thierry Kuntzel (2007-2009)
Naufrage inventorie des hantises : la narration se fige sur l’instant arrêté. Naufrage raconte pourtant quelque chose. De quoi s’agit-il ? On ne sait pas… Peut-être d’un accident, d’une dépression, d’une explosion ? Cette scène pourrait être l’acmé d’un scénario catastrophe : le moment d’émotion physique. (Clorinde Durand, Panorama 9-10, Le Fresnoy, 2008)

Phone tapping, de Heewon Lee (vidéo, 10 min, 2009)
Heewon Lee (née en 1978 à Kyung Ki-Do, Corée du Sud), promotion Pina Bausch (2009-2011)
Le film est construit à partir d’un moment de bascule imperceptible qui nous mène du jour vers la nuit, un instant fugace où ce qui a été n’est plus, où les choses peuvent revêtir une autre signification. Une histoire personnelle se livre à travers la ville de Séoul, à nous de la suivre et de choisir le terrain d’interprétation : vérité, conte (urbain)… (Heewon Lee, Panorama 11, Le Fresnoy, 2009)

• Redemption, de Miguel Gomes (film 8 et 16 mm, 20 min, 2013) Miguel Gomes (1972 à Lisbonne, Portugal), artiste invité en 2012-2013
Redemption est un film très simple entièrement réalisé avec des séquences retrouvées (en Super 8 couleur et en 16 mm noir et blanc). Le film est divisé en quatre parties. Dans chacune, nous entendons un monologue prononcé par une personne différente, dans une langue différente (allemand, italien, français, portugais). Ces quatre monologues, tout en ayant leurs propres caractéristiques, ont aussi un point commun: ils évoquent un moment, un épisode ou une période de la vie de leur narrateur marqués par un traumatisme émotionnel qui les a enfermés dans un schéma dont ils n’ont jamais pu se défaire. Ils parlent au présent, ils font parfois de brèves allusions à ce présent, mais ils parlent surtout du passé, de personnes qu’ils n’ont pas réussi à oublier, de gestes ou de mots qui n’ont jamais été accomplis ou prononcés. Ils se sentent coupables, ils parlent de fantômes du passé qui les hantent et les empêchent aujourd’hui de devenir la personne qu’ils voudraient être. (Panorama 15, Le Fresnoy, 2013)

 

Le programme complet du week-end.

 


 

Exposition Le Fresnoy, mémoire de l’imagination, du 3 mars 2015 au 12 avril 2015 François-Mitterrand / Galerie des donateurs
A la suite du don remarquable fait par Le Fresnoy de l’ensemble de sa production à la BnF, soit plus de six cent films réalisés entre 1998 et 2013, la Bibliothèque propose de découvrir dans la Galerie des donateurs une sélection emblématique qui illustre l’activité intense de ce lieu d’expérimentation et de recherche.

Infos pratiques : Site François-Mitterrand, du mardi au samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés, entrée libre